Petite biographie et explication de ma démarche

 

 

 

L'art m'a toujours accompagné parallèlement à mon activité professionnelle (bibliothécaire, infirmière).

Le désir de connaître et de comprendre le travail des artisans et artistes m'a fait entreprendre différentes formations : modelage de la terre, Ecole du Louvre (option égyptologie), sculpture sur bois, calligraphie et peinture chinoise.

Comme un petit écureuil, j'amassais l'ensemble, espérant un jour oser emprunter le chemin si délicat et difficile de l'artisanat et des métiers d'art. 

            

 

L'élément déclencheur fût la rencontre avec un instrument de musique merveilleux, la harpe.

Je commençais à prendre des cours et participais en 2010 au stage Fabriquer sa harpe organisé à Dinan. Il confirma l'envie de me lancer dans l'aventure.

 

Une petite harpe, légère, à cordage souple

Je sautais le pas à l'âge de 50 ans et m'installais à Iffendic (35) pour la réalisation de petites harpes (20-24 cordes), légères, facilement transportables, à cordage souple.

La tension peu élevée des cordes en fait un instrument intimiste. Il convient également aux personnes souffrant d'arthrose ou de troubles musculo-squelettiques. Il est tellement regrettable qu'un handicap prive certains musiciens (en herbe ou confirmé) du plaisir de jouer de la harpe.

A propos de la tension du cordage, voir les travaux de recherche menés par Roxane Martin pour l'Institut Médecine des Arts (Montauban). En partenariat avec le Laboratoire de Médecine Physique et de réadaptation du Dr Bacquart (Montpellier) et Jean-Loïc Le Carrou du L.A.M. (Lutheries Acoustique Musique) Institut Jean Le Rond d’Alembert (CNRS UMR - Paris).

"La présence de troubles musculo-squelettiques induits par la harpe chez les harpistes amateurs ou professionnels mérite de réfléchir, comprendre et trouver des réponses. Ce questionnaire fait suite à une première enquête épidémiologique que j’ai menée en 2011, son analyse permettra d’étudier la relation éventuelle entre le cordage et les troubles musculo-squelettiques. En effet, au fil de l’évolution technique de l’instrument depuis une quarantaine d’années, la force nécessaire au jeu a beaucoup évolué : apparition de nouvelles fibres, matériaux de lutherie ... il me semble intéressant d’évaluer par cette étude l’impact de ces changements sur la pratique instrumentale".

 
 
 

Musicothérapie, Harpe-thérapie

Le domaine thérapeutique, auquel je n'avais pas pensé de prime abord, est apparu de lui-même. La harpe n'est-elle pas connue depuis fort longtemps pour apaiser les angoisses et les colères ?

 

Le futur roi David jouant de la harpe devant le roi Saül 

Enluminure de Petrus Lombardus. Ms 0056 f.044v, bib ste Genevière (Paris). 12e sciècle

 

La harpe-thérapie utilise la résonance des vibrations de la harpe avec le corps de la personne (prématurés, coma, chirurgie lourde, chimio, fin de vie...).

Les effets en sont maintenant bien documentés : régularise le rythme cardio-respiratoire, diminue la douleur et les angoisses.

Bien développée aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons, elle reste peu utilisée en France.

Harpe-thérapie : http://www.harpe-therapie.com/

Harpes à l'hôpital : https://www.youtube.com/watch?v=1NRixtN6jYM

Autres informations disponibles sur la harpe-thérapie dans la rubrique LIENS

Extrait du livre de Tami Briggs, Grace Notes, éd. Musical Reflexion Press, 2002, ISBN 0-9719822-0-1. Extrait traduit par Isabelle Guettres (harpe-thérapeute) :

"la musique de harpe est comme la respiration. Avec votre musique, je me calme et prête attention à ma respiration - je suis transportée dans un autre temps et espace. Même si vous êtes là pour un temps court pendant ma chimiothérapie, vous me donnez un profond et tellement nécessaire rappel à me centrer sur ma respiration et sur la Vie, pas seulement sur ma maladie. Je vais penser à cela pendant les prochaines semaines et même si vous n'êtes pas là, le souvenir de votre musique va m'aider à me rappeler cela. Merci". (Une patiente de Tami Briggs en salle d'injection de chimiothérapie dans un centre de traitement du cancer, citée P 44, Grace Notes)

L'harmonique naturelle du LA 432 hz, remplaçant la fréquence 440 hz habituellement utilisée, semble mieux résonner sur le corps et permet d'augmenter l'effet relaxant d'une mélodie.

 

       

 Untité protégée st Cyr (Rennes)

 

La musicothérapie vise à faire participer la personne dans un but ludique, de rééducation...

Pouvoir toucher la harpe et en faire sonner les cordes est une expérience émouvante. Sentir les vibrations de la harpe peut faire remonter de fortes émotions.

Une petite harpe n'impressionne pas. Elle peut être facilement manipulée par une personne en fauteuil roulant ou alitée grâce à sa légèreté et à son faible encombrement.

Les trajets du musicothérapeute ou harpe-thérapeute s'en trouve également facilités, lui permettant de s'installer dans l'espace restreint d'une chambre d'hospitalisation.

 *  *  *  *  *

J'ai pu bénéficier des formations organisées par la Chambre des Métiers et de l'Artisanat en ce qui concerne le tournage sur bois, la marqueterie et la réalisation d'un site internet.