Décoration d'une harpe

 

La finition fait partie de la décoration. Ponçage, lustrage et protection du bois (ici chaque luthier a ses préférences...). Une harpe peut très bien ne porter aucune décoration supplémentaire, les veines du bois assurant à elles seule cette fonction.

Mais parfois, l'envie de personnaliser sa harpe s'insinue dans l'esprit du musicien...

 

Sculpture en bas relief : 

Tous les emplacements sont possibles SAUF au niveau de la table d'harmonie.

 

    

  

 

 

Mosaïque : 

Petite mosaïque réalisée avec des tessèles en céramique de 3 mm de côté. L'emplacement idéal me semble être le devant de la colonne : il ne participe pas à la sonorité de la harpe et ne supporte pas la tension des cordes comme la console.

 

    

 

Le cuir :

Il s'adapte parfaitement aux courbures de la harpe.

 

 

Les assemblages peuvent également participer à la décoration, de même que l'utilisation d'essences de bois de teintes contrastées.

 

    

 

Sculpture en haut relief :

Le plan doit prévoir les emplacements destinés à la sculpture, plus de matière étant nécessaire à ces endroits. L"assemblage tenon-mortaise s'adapte également et peut devenir trapézoïdal comme ci-dessous.

 

 

Peinture :

Il est fort probable que les harpes médiévale étaient peintes. L'iconographie nous renseigne sur les couleurs et les motifs.

  

 

Marqueterie :

 

     

Travail préparatoire pour la marqueterie (motif médiéval du lierre)

 

Forme des ouïes

 

 

Incrustations